Urbafertil, recycler les terres inertes en sol fertile

Produire localement  un support de culture

Au cœur de l’économie circulaire des terres excavées, Urbafertil permet de recycler terres inertes et déchets verts.

Et crée, en boucle locale, un support de culture respectueux de l’environnement,

Urbafertil, le logo
Urbafertil, une alternative à la terre végétale

Préserver la terre végétale, stopper son importation

La terre végétale est une ressource naturelle à préserver : il faut limiter au maximum son importation.

Le substrat fertile Urbafertil d'ECT représente une alternative 100% éco-responsable :

  • Il réduit l’empreinte carbone des aménagements verts urbains ou des renaturations agricoles. Car il est produit à proximité de son lieu d'utilisation.
  • C'est un pur produit de recyclage. Il réutilise des terres inertes du BTP et du compost de déchets verts.
  • Le substrat fertile est une illustration réussie d'économie circulaire.

Accroître la nature en ville avec une solution efficace et économique

Développer la nature en ville, c'est limiter l'artificialisation des sols, favoriser la biodiversité et offrir aux habitants des lieux de détente, de sports et de loisirs.
Comme Urbafertil est moins cher que la terre végétale, cela permet de créer davantage d'espaces verts pour augmenter le bien-être en ville.

Reconstruire le sol pour mieux végétaliser la ville

La construction d’un technosol permet de faire varier les qualités du sol selon les services attendus : végétation, biodiversité, drainage, portance.
Le substrat fertile Urbafertil va favoriser la circulation et la rétention de l’eau et des éléments minéraux. Et donc obtenir une meilleure stabilité et une meilleure portance du sol.

Une double expertise et une forte capacité de production

ECT est le leader français de la valorisation des terres inertes. La société dispose d'une expertise unique dans la gestion et la caractérisation des terres.
En complément, nous faisons appel à notre filiale BIODEPE, entreprise spécialisée dans les déchets organiques et la fertilisation des sols. C'est BIODEPE qui va gérer l’approvisionnement local du compost de déchets verts. Puis contrôler la fabrication du mélange fertilisant.

ECT traite 15 millions de tonnes de terres par an. Ainsi l’entreprise a la capacité d'accompagner tous les besoins d’approvisionnement de ses clients. Et peut assurer d'intéressants débouchés à la filière francilienne des déchets verts.

  • Production locale sur site d'utilisation
  • Production sur site ECT :  livraison en big bag ou en vrac
  • Prix compétitifs

Un support de culture normé

Ce support de culture est utilisable en remplacement de terres végétales naturelles.

Le substrat fertile d'ECT est recommandé pour les sols de prairies, de fosses d'arbres et de jardinières.

Urbafertil répond à la norme NF U 44-551 :

  • Il est constitué de terres d'horizons profonds mélangées avec des composts verts, le substrat fertile.
  • Tous les matériaux entrant dans la composition du substrat fertile sont contrôlés : les terres
    inertes et déchets verts sont soumis à des normes d'analyses et de traçabilité, contrairement à la terre végétale qui n'offre aucune de ces garanties.

 

Urbafertil, un support de culture local et recyclé
Urbafertil, logo
Substrat fertile au Bois de Vincennes

Substrat fertile au Bois de Vincennes

Le substrat fertile, fruit d'une Recherche & Développement

Tests grandeur nature du procédé et des résultats :

  • dans le cadre de l’appel à projets Paris Région Lab
  • dans le bois de Vincennes
  • sur des fosses d’arbres et  des prairies,
  • sur la période : 2014-2018.

Expériences de fabrication et de mise en oeuvre, production de gros volumes.

  • sur le site d'ECT à Annet-sur-Marne (77)
  • pour un retour à l’agriculture de 3 hectares de remblais
  • sur la période : 2017-2019

ECT a soutenu par un contrat Cifre la thèse de Charlotte Pruvost de l’Université Paris-Est-Créteil, « Potentiel de biodiversité dans les technosols. Cette recherche analyse le retour de la biodiversité sur ce type de substrat fertile. Soutenance en décembre 2018.

Nouveau

Pour recevoir la newsletter trimestrielle ECT, c'est ici :

X