“Le vert en ville”, nouvel enjeu urbain

10 mars 2020

Une étude Ifop pour ECT sur les attentes des citadins en matière de “vert en ville”

Alors que les municipales approchent, ECT, aménageur de projets durables à partir de terres issues des chantiers du BTP, dévoile les résultats d’une enquête* réalisée avec IFOP sur les citadins et le “vert en ville”. Menée auprès de plus de 2 000 citadins, l’étude révèle le fort attachement des citoyens aux espaces verts et à leurs bienfaits. La plupart des français qui fréquentent les espaces verts en sont satisfaits. Mais la génération 18-35 ans des milléniaux se démarque. Elle place des attentes beaucoup plus importantes en matière d’usages des espaces verts. Un sujet stratégique à l’approche des élections municipales. Puisque 72% des français interrogés estiment que la question du “vert en ville” jouera un rôle important ou déterminant dans l’isoloir.

« Les citadins ont de vraies attentes, en termes de création et d’aménagement d’espaces verts, mais aussi en termes d’équipement et de services. Fermes urbaines, promenades plantées, land art, installations sportives… Il est primordial de se saisir de ce sujet structurant pour le bien-être des habitants ! » souligne Laurent Mogno, président d’ECT

« L’étude révèle une aspiration générationnelle des Milléniaux vers plus d’espaces verts dans les villes, et plus d’équipements adaptés à leurs pratiques. Un écart significatif se creuse avec la génération des baby-boomers, qui sont satisfaits des espaces verts et de leurs équipements en l’état »analyse l’Ifop

Une satisfaction globale, teintée d’attentes plus fortes chez les 18-35 ans

  • 74% des français citadins sont satisfaits du nombre de squares, parcs, jardins et espaces verts présents dans leur commune.
    Moyenne chez les 18-35 ans : 63%
  • 66% des sondés s’y rendraient plus souvent si leur nombre augmentait.
    Moyenne chez les 18-35 ans : 73%
  • 60% des sondés fréquenteraient plus les espaces verts de leur ville s’ils y trouvaient plus d’équipements (sports, jeux, espaces de détente…)
    Moyenne chez les 18-35 ans : 75%
  • 59%  des sondés se rendraient plus souvent dans les espaces verts de leur commune s’ils proposaient plus d’activités (jardinage, cours de sport, ateliers…)
    Moyenne chez les 18-35 ans : 72%

C’est ainsi qu’un citadins sur deux estime que sont en nombre suffisant :

  • les aires de jeux pour enfants (50%)
  •  les parcs & jardins (49%),
  • les installations sportives extérieures (45%),
  • les bois & espaces naturels dédiés à la faune & la flore (45%)

Alors que les 18-35 ans se démarquent et expriment une frustration :

  • Seuls 43% sont satisfaits de la quantité de parc, jardins & espaces vers dans leurs communes, – 6 points vs la moyenne nationale
  • C’est également vrai pour le sport en ville, 37% de satisfaits, – 8 points vs la moyenne nationale
  • Et pour les lieux dédiés à la préservation de la faune et la flore, 39% de satisfaits, – 6 points vs la moyenne nationale

Un lien de proximité, une reconnaissance des bienfaits du « vert en ville »

En revanche, tous les Français plébiscitent les bienfaits des espaces verts :

  • Sur un plan personnel : 92% estiment que les espaces verts en ville améliorent le moral.
  • Comme facteur de lien social : 82% pensent que le “vert en ville” contribue à renforcer le lien social entre les habitants.
  • Comme contribution directe à l’environnement : 92% y voit des îlots de rafraîchissement des centres villes. 91% y voient un levier d’amélioration de la qualité de l’air. Et 89% perçoivent l’opportunité d’y créer des lieux de biodiversité.

Des lieux au cœur du quotidien de 7 citadins sur 10

Les espaces verts constituent ainsi des lieux du quotidien pour les citadins. Ils sont 7 sur 10 à déclarer fréquenter un parc square et jardin public de leur commune au moins une fois par mois, dont 34% au moins une fois par semaine, et 4% tous les jours. Alors que seulement 29% des citadins déclarent quant à eux ne jamais côtoyer les espaces verts.

Ce lien de proximité très fort entre les Français et les espaces verts s’explique notamment par le maillage territorial des espaces verts :

  • 36% des citadins déclarent habiter à moins de 5 minutes à pied d’un square, parc ou jardin public,
  • 34% entre 5 & 10 minutes à pied, 19% entre 11 et 20 minutes
  • et 11% à plus de 20 minutes.

Pour pratiquer des massivement des activités de détente :

  • 88% des citadins interrogés déclarent s’y promenener
  • 71% des personnes interrogées affirment qu’elles pratiquent des  détente et de loisir (pique-nique, lecture, bain de soleil…).
  • 64% des répondants se projettent dans plus des jeux et activités en famille
  • 63% dans une activité sportive en plein air.
  • 46% des citadins (soit près d’une personne sur deux)  interrogés pratiqueraient plus de jardinage si les infrastructures le permettaient.

Méthodologie de l’étude

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 2 005 citadins, représentatif de la population majeure résident dans des communes urbaines de France métropolitaine.

La représentativité de l’échantillon global a été assurée par la méthode des quotas au regard :

  • De critères socio-démographiques : sexe de l’individu ; âge de l’individu ;
  • De critères socioprofessionnels : profession de l’individu ;
  • De critères géographiques : région et taille de l’unité urbaine de la commune résidence

Ces quotas ont été définis à partir des données de l’INSEE pour la population âgée de 18 ans et plus résidant en métropole (Enquête Emploi 2015).

Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 31 janvier au 3 février 2020.

 

Voir l’infographie réalisée par Hopscotch / ECT : cliquer ici

Nouveau

Pour recevoir la newsletter trimestrielle ECT, c'est ici :

X