Evaluer les plus-values et les impacts environnementaux et sociétaux des sites ECT

14 février 2022

ECT évalue l’empreinte environnementale et sociétale des projets grâce à nouvel outil

Dans le cadre de sa démarche environnementale, ECT se dote d’un indicateur pour la conception et la réalisation de ses sites. Cet indicateur permet d’évaluer leurs impacts environnementaux et sociétaux de ses projets d’aménagements non-bâtis et réalisés avec des terres issues des chantiers du BTP.

La construction de la méthodologie d’évaluation s’est construite à travers l’implication de l’ensemble des services de l’entreprise. Et avec le concours  d’experts (sociologue, écologue, agriculteur, acousticien, etc.) afin de garantir un haut niveau de robustesse de la méthode.

Une évaluation en 15 indicateurs 

Les 15 indicateurs couvrent un large éventail de questionnements ESG. Des sujets environnementaux tels que la protection de la biodiversité ou le réemploi de matériaux excavés. Et des sujets sociétaux allant du bien-être des populations  au soutien de l’agriculture locale ou à l’intégration du chantier dans son environnement.

Ils sont divisées en 5 catégories :

  • la préservation des écosystèmes
  • la lutte contre le changement climatique
  • l’amélioration du bien-être des populations
  • le soutien à l’économie locale et circulaire
  • l’intégration du chantier dans son environnement

Chaque indicateur donne lieu à une évaluation spécifique. L’ensemble est agrégé et consolidé selon la typologie d’usage du projet.

Ces 15 indicateurs sont opérationnels, les équipes d’ECT les utilisent pour évaluer les plus-values et impacts du projets. Cet outil permet d’optimiser les choix de conception et de pilotage. il est également un vecteur pour restituer aux différentes parties prenantes une cartographie de la valeur générée.

Préserver les écosystèmes

  • Biodiversité de surface : Mesure la fonctionnalité des habitats, la cohérence avec l’environnement proche et la participation à la fonctionnalité écologique des environs du site. Si une étude 4 saisons est réalisée, mesure la protection d’espèces menacées sur le site
  • Infiltration & rétention d’eau : Compare la capacité du sol à infiltrer les eaux pluviales avant et après l’aménagement du terrain et évalue la création éventuelle d’équipement complémentaire de gestion des eaux et inondations.

Lutter contre le changement climatique

  • Gaz à effet de serres : Mesure les quantités de GES émis / quantité de terre réemployées sur site (ou accueillies), ainsi que la différence de séquestration entre l’état initial et l’état final
  • Ilot de fraîcheur : Évalue la contribution du site au rafraichissement des zones urbaines environnantes par l’albédo, la perméabilité et la couverture végétale au sol

Améliorer le bien-être des populations

  • Espaces végétalisés : Valorise les projets d’ECT qui augmentent le ratio d’espace végétalisé. Un espace végétalisé correspond à un espace comportant des végétaux en pleine terre à l’exception des espaces agricoles
  • Equipements récréatifs :  Évalue l’apport d’équipements par individu, la qualité de ces équipements et l’accessibilité et la complémentarité de l’offre par rapport celle de la commune
  • Insertion paysagère : Évalue l’intégration du site dans son environnement immédiat et le grand paysage, la diversité des plantations et le travail réalisé sur les limites extérieures du site

 Soutenir l’économie locale et circulaire

  • Création d’emplois : Évalue le nombre d’emplois créés pour l’exploitation et l’aménagement des sites ECT, ainsi que les emplois externes nécessaires à la gestion de l’aménagement une fois réalisé
  • Réemploi de terres : Évalue le volume de terres valorisées par unité de surface du site, et la capacité maximale d’accueil de terres du site en valeur absolue
  • Agriculture locale : Évalue la contribution du projet à l’accroissement des surfaces agricoles et le mode de production  éco-compatible ou non mis en place
  •  Energies renouvelables :Évalue la capacité de production d’énergie d’origine renouvelable installée sur le site (photovoltaïque, éolien, méthaniseur) et leur contribution aux besoins énergétiques locaux.

Intégrer le chantier dans son environnement

  • Nuisances sonores :Évalue le niveau de risque de nuisances sonores liées à l’activité sur site (arrivées et départs des camions, fonctionnement des engins)
  • Impact sur la voirie : Évalue l’impact du trafic Poids Lourds (PL) engendré par l’activité d’ECT sur des routes qui n’ont pas été dimensionnées pour supporter un tel trafic et intègre les mesures prises par ECT pour améliorer l’état de la chaussée (réfection, nettoyage,…)
  • Accessibilité du chantier : Évalue l’accessibilité du site en camion et le niveau de gêne associé pour les riverains en matière de nuisances sonores et d’encombrement de la circulation
  • Empoussièrement : Mesure la contribution des opérations ECT sur site à la concentration locale en particules fines
X