Substrat fertile, fabrication in situ au bois de Vincennes

26 mai 2020

Une solution responsable pour végétaliser la ville

La production in situ de substrat fertile est une solution environnementalement sobre. Elle permet d’étendre la « nature en ville », enjeu environnemental majeur des villes de demain. Ce matériau constitue une alternative locale et durable à l’importation de la terre végétale, ressource naturelle à préserver.

Pendant 10 jours, ECT a produit sur place le substrat fertile. Ce support de culture, nécessaire à la végétalisation de l’esplanade Saint-Louis, s’inscrit dans une dynamique d’économie circulaire. En effet, le substrat fertile s’obtient en recyclant des terres inertes associées à du compost de déchets verts.

Un chantier de recyclage sur un site emblématique

L’aménagement de ce carrefour routier dans l’axe du Château est l’objectif des travaux. La demande était de produire un support de culture, spécifique et recyclé pour reverdir l’esplanade avec un cahier des charges particulier. Car la pelouse devra aussi accueillir du public pour des événements de plein-air.

Ce chantier de création d’un technosol fertile s’inscrit dans la lignée d’expérimentations réalisées précédemment avec la Ville de Paris. Ces expérimentations avaient précisément eu lieu dans le bois de Vincennes. Et ce dans le cadre de l’appel à projet Paris Région Lab.

« La notion de fertilité est indissociable de l‘activité d’ECT.  Nous utilisons un matériau noble, les terres inertes du BTP, pour reconstituer des sols fertiles et proposer aux collectivités un support de végétalisation sobre, recyclé, produit localement, sans recours à des terres végétales décapées à plusieurs centaines de kilomètres de là. » déclare Laurent Mogno, président d’ECT. 

Le substrat fertile pour reconstituer le sol et ses qualités agro-écologiques

2.800 m3 de substrat fertile ont ainsi été produits. Le processus de fabrication de ce substrat peut être modifier pour correspondre au cahier des charges. Différents matériaux terreux et caillouteux peuvent être utilisés. Ces matériaux sont nivelés avant d’être recouverts d’une couche de compost végétal. Une fois ce « mille-feuilles » réalisé, le substrat est malaxé sur toute son épaisseur afin de l’homogénéiser.  Le support de culture est alors prêt à être planté par une entreprise d’espaces verts.

L’économie circulaire des terres excavées au service du « VERT EN VILLE »

Ce chantier constitue une nouvelle étape dans le déploiement d’une économie circulaire des terres excavées au service des collectivités locales. La réutilisation de terres inertes constitue une formidable opportunité d’aménagement d’espaces naturels, agricoles ou de loisirs. Un enjeu de taille, alors que 63 % des citadins français expriment leur envie de voir plus d’espaces verts aménagés dans leur quartier (Etude ECT réalisée par IFOP, février 2020).

L’élaboration d’un substrat fertile favorable à la plantation en milieu urbain a fait l’objet de plusieurs années de R&D parECT, aboutissant en 2019 à la création d’Urbafertil, Cette marque propre de substrat voit sa composition s’adapter à chaque projet tout en répondant à la norme NF U 44-551 (supports de culture).

ACCÉDER A LA GALERIE DE PHOTOS 

     Fabrication du substrat fertile in situ par ECT © Pierre Charlier / ECT

Nouveau

Pour recevoir la newsletter trimestrielle ECT, c'est ici :

X